Tous nos partenaires

Amérique du Sud

Notre maté provient de la coopérative Coopaflora fondée en 2004 dans le sud du Brésil. Elle a pour mission principale de transformer et commercialiser les productions familiales biologiques de maté et de plantes (mélisse, menthe, camomille, calendula…) des petits producteurs de Turvo, dans l’état du Parana. Le maté est récolté à l’état sauvage dans des parcelles protégées situées au coeur de la forêt atlantique. Les petits producteurs y pratiquent une gestion agro-florestale durable et privilégient la biodiversité dans cette précieuse forêt dont il ne reste aujourd’hui que 10% de la surface originelle. La formation agro-écologique, la valorisation du travail des femmes, la conservation des cultures traditionnelles et la sécurité alimentaire des familles font partie des missions de Coopaflora dont l’action s’inscrit dans le temps afin de résister au mieux aux pressions des grands propriétaires industriels.

Banaspaty

Inde / Assam

L’Assam, situé sur les rives du fleuve Brahmapoutre, entre le Tibet et la Birmanie, est la plus grande région productrice de thé au monde. On y compte environ 2000 jardins. Les théiers de l’Assam sont majoritairement des Camellia Sinensis var. Assamica, caractérisés par de larges et grandes feuilles, qui donnent des infusions épicées et vigoureuses. Fondé en 1905, Banaspaty couvre une superficie de 65 ha et emploie 130 personnes de manière permanente. Banaspaty se traduit littéralement par “flore, faune et arbres”, des éléments très chers aux nombreuses tribus indigènes qui peuplent la région. Le marché hebdomadaire y est fascinant : les membres des tribus y vendent leurs produits artisanaux. La petite production de Banaspaty est impatiemment attendue par une clientèle fidèle.

Bao Kang

Chine / Hubei

La coopérative de Bao Kang, dans l’Ouest de la province d’Hubei, a été fondée en 2005. Elle se trouve au sein d’une végétation dense et très diversifiée. Localisés vers 900m d’altitude, les théiers sont caressés par la brume fraîche de la montagne. Ce climat humide offre les conditions idéales à l’épanouissement des théiers. Les différents petits producteurs tirent profit de ces théiers pour composer des thés de grande qualité.

Da Zhang Shan

Chine / Jiangxi - Zhejiang

Partenaire historique des Jardins de Gaïa, la coopérative Da Zhang Shan est la première coopérative chinoise à avoir été certifiée en agriculture biologique, en 1996, et en commerce équitable en 1998. Précurseur en matière de production de thé bio, la coopérative, dont le siège se situe à Wuyuan, regroupe quelques 3000 fermiers réunis en une cinquantaine de branches locales. Au coeur du Triangle d’Or du thé vert, sur les monts Da Zhang Shan dans la province de Jiangxi, les jardins de thés sont réputés depuis plus de 1200 ans : les thés issus de cette région étaient le breuvage préféré des empereurs durant les dynasties Tang, Ming et Qing. L’humidité ambiante, l’altitude comprise entre 300 et 1600 m, l’abondance de la végétation et la richesse du sol sont les conditions idéales pour la production de thés riches en saveurs et en parfums.

Dunsandle

Inde / Tamil Nadu / Nilgiri

Dans l’état du Tamil Nadu, dans le sud de l’Inde, Dunsandle est l’une des plus hautes plantations de thé du district des monts Nilgiri, appelés aussi “montagnes bleues”. À 2100 m d’altitude croissent des théiers des plus fines variétés de Camellia Sinensis var. China. Avec des plantes de cette qualité, une situation exceptionnelle et un climat idéal, Dunsandle a tous les atouts pour produire des thés de très haute qualité, aux arômes et saveurs proches de ceux des Highgrown du Sri Lanka et des Darjeeling. Sans doute les meilleurs thés que l’on puisse espérer dans cette région. Depuis 2004, la totalité du jardin a obtenu les certifications pour l’agriculture biologique et pour le commerce équitable.

Ericaville

Afrique du sud

La coopérative d’Ericaville est située juste à l'ouest de la ville balnéaire de Plettenberg Bay. La communauté est composée d'environ 84 familles de la population Griqua qui, jusqu'à récemment, connaissait un taux de chômage de plus de 50%. En 1996, cette population a créé la coopérative. Après l'obtention d'une subvention gouvernementale, elle a acquis en 2000 une ferme de 40ha dédiée à la production de cultures indigènes. Ces petits producteurs ont planté leurs 5 premiers hectares de honeybush en 2001. Aujourd’hui, ils disposent sur plus de 20ha de cette plante à l’arôme fleuri et au goût prononcé de miel.

Guzhang Gaofeng

Chine / Hunan

La coopérative Guzhang Gaofeng comporte 133 ha de théiers dans la province chinoise du Hunan. Ses 52 membres sont de petits producteurs issus des minorités Miao et Tujia. Ils appartiennent à deux villages différents : Pan Cao et Lijiadong. Certains d’entre eux cultivent également du maïs ou du tabac pour la vente sur les marchés locaux. Certifié en agriculture biologique et en commerce équitable depuis 2011, ce petit groupement a également développé la vente de thé sur le marché local en sensibilisant notamment les consommateurs chinois au commerce équitable.

Hecheng

Chine / Anhui

La plantation de théiers de Hecheng couvre 93ha dans la province d’Anhui, à de faibles altitudes n’excédant pas 900 mètres. Ce jardin est certifié pour l’agriculture biologique depuis 2005. Les théiers se trouvent dans une région naturellement vallonnée et boisée. Ils côtoient ainsi un mélange de pins et de bambous, qui confèrent aux feuilles des théiers des notes fraîches et suaves.

Heiveld

Afrique du sud / Cap du Nord


Fondée en 2001 par 14 membres, la coopérative Heiveld est située sur le plateau du Suid Bokkeveld, région aride aux sols pauvres, réputée pour ses fleurs sauvages rares. La coopérative dirigée par une équipe de femmes compte aujourd’hui 74 membres et exporte elle-même le rooibos qu’elle produit en agriculture biologique et commerce équitable. Dans ce far west africain, où les infrastructures sont rudimentaires, l’accès à la terre est un véritable enjeu de survie : aussi nous avons soutenu la campagne de financement participatif Three Fountain Trust (http://heiveld3fountains.org/donate) visant à collecter des fonds pour l’acquisition d’une propriété qui permettra de cultiver davantage de rooibos et d’assurer ainsi aux fermiers et à leurs familles des revenus décents et un avenir stable.

Herkulu

Tanzanie / Tanga

Située dans les monts Usambara dans le Nord-Est de la Tanzanie, la plantation d’Herkulu s’étend sur 603ha dans une des dernières forêts vierges d’Afrique et dont 230ha sont occupés par des théiers. Les jardins de thé se trouvent en moyenne à 1500m d’altitude et nécessitent l’attention de 100 travailleurs. La fabrique de thé a ouvert ses portes en 1961. A la fois certifiée pour le commerce équitable (depuis 1997) et pour l’agriculture biologique (depuis 2002), cette plantation nous offre des thés très aromatiques et équilibrés.

Huangshan

Chine / Anhui

Le jardin de Huangshan est ancré sur les versants des monts Huangshan dans le Sud de la province d’Anhui. Ces « Monts jaunes » sont inscrits depuis 1990 au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre de patrimoine culturel et naturel. Les théiers s’y épanouissent en altitude, aux côtés de pins millénaires. Leurs feuilles sont principalement destinées à la production de thés oolong selon la méthode dite de Formose.

Japon

Japon / Kagoshima, Ujitawara et Aichi

C’est en 1999 que nous avons importé les premiers thés japonais en France. Particulièrement prisés par les connaisseurs et reconnus pour leurs qualités, nos thés verts sont tous issus de l’agriculture biologique et / ou garantis sans résidus de pesticides). Provenant majoritairement de l’île de Kyūshū, au sud du Japon, nos producteurs proviennent de Kagoshima essentiellement pour les kabusé et sencha, d’Ujitawara pour les gyokuro et matcha en passant par Aichi pour les matcha.
Depuis 2009 nous proposons également les thés bio de la marque Aiya, issus de théiers cultivés dans la province centrale d’Aichi.

Kanchanjangha

Népal / Panchthar

Le Kanchanjangha Tea Estate est le premier producteur de thé certifié en agriculture biologique au Népal. Il est né du regroupement, en 1984, d’une centaine de fermiers. Les jardins de thé qu’ils cultivent couvrent une superficie de 94 ha situés à une altitude comprise entre 1300 et 1800 m, dans le district de Panchthar, une région reculée au pied du Mont Kanchenjunga. L’environnement climatique chaud et humide, avec des pluies abondantes, couplé à des sols acides bien drainés, est particulièrement favorable et permet de produire des thés de qualité.
Sur place, les pratiques agricoles biologiques mises en place depuis 1995 s’accompagnent de nombreuses formations techniques pour les fermiers. La réduction de l’érosion du sol, l’amélioration de la fertilité via l’utilisation de compost naturel, et l’exploitation durable de la forêt sont autant de domaines sur lesquels l’organisation travaille activement. Le jardin est certifié en commerce équitable depuis 2003, les seuls à l’être au Népal, ce qui apporte un impact très positif sur le développement économique local. D’autres sources de revenus pour les producteurs, favorables pour la biodiversité des jardins, sont à l’étude avec la mise en place d’un projet d’élevage bovin pour la vente de lait.

Lincang

Chine / Yunnan

La coopérative Lincang Shuangfeng Organic Tea Cooperative se situe dans le district autonome Dai et Wa de Gengma, dans la province du Yunnan au sud-ouest de la Chine. C’est dans ce district que l’on a recensé l’un des plus anciens théiers du monde, dans la montagne de Fengqing. Cet arbre daté au carbone 14 à 3200 ans fait l’objet d’une véritable vénération parmi les ethnies locales : les Miao, les Bulang, les Wa et es Lahu. La coopérative regroupe 290 familles, soit au total 1200 membres dont 10% font partie des minorités ethniques du Yunnan (Lisu, Tubeng, Wa et Dai).
Ces ethnies sont traditionnellement très proches de la nature et se montrent particulièrement impliquées dans sa protection. Les familles de producteurs sont principalement réparties sur trois villages situés environ à 40 km l’un de l’autre. Certifiés en commerce équitable depuis 2012 puis en agriculture biologique en 2014, les thés, principalement noir et pu’er avec un petit pourcentage de vert, sont produits à partir de Camellia Sinensis var. Assamica endémique du Yunnan, dont certains sont vieux de plusieurs centaines d’années et dont les feuilles sont extrêmement riches en huiles essentielles. Pour l’ensemble de ces familles, le thé représente la source de revenus la plus importante devant la culture sucrière et l’élevage.

Manimuttar

Inde / Tamil Nadu / Singampatti

Dans une partie du jardin d’Oothu se trouve celui de Manimuttar. Celui-ci est localisé dans le sud de l’Inde, au coeur du district de Singampatti. Manimuttar se traduit en français par “rivières de perles” en référence aux nombreux ruisseaux qui serpentent dans la forêt vierge. Les jardins se trouvent entre 1100 et 1300 m d’altitude. Les thés produits par ce jardin sont d’une qualité remarquable.

Mannong

Chine / Yunnan

Certifiée en agriculture biologique en 2004, la coopérative de Mannong, dans le Yunnan, regroupe des producteurs de thé faisant partie de minorités ethniques diverses (principalement les Lahu, les Dai et les Bu Lang). Ces producteurs possèdent encore les droits d’exploitation des vieux théiers originels (Camellia Sinensis var. Assamica). Ces théiers croissent lentement au coeur de la forêt vierge et peuvent atteindre plus de 8 m de haut. La récolte se fait directement en grimpant dans les arbres. La transformation est ensuite faite chez l’habitant ou dans de petites fabriques. Les thés pu’er sont une spécialité immuable de ce terroir.

Mineral Spring

Inde / Bengale occidental / Darjeeling

Par le passé, les villageois de Harsing, de Dabaiani et de Yangkhoo dans le Darjeeling travaillaient pour la plantation Harrison’s and Mineral Spring Tea Estate. Après sa fermeture en 1956, les jardins restèrent longtemps inexploités. Suite à l’intervention d’une ONG locale en 1996, les petits producteurs se sont rassemblés pour créer la coopérative de Mineral Spring, certifiée en 2001 en agriculture biologique puis en 2003 en commerce équitable. Leurs récoltes sont apportées à l’usine voisine de Selimbong pour être transformées. Le travail des 456 fermiers a été récompensé par plusieurs distinctions successives : en 2009, le thé noir primeur “Mineral Spring FTGFOP1” a reçu le prix “coup de coeur” du Club des Buveurs de Thé ; puis en 2013, il se voit décerné 3 étoiles au concours Great Taste Awards en Angleterre !

MOPA

Sri Lanka / Kandy

Fondée en 2010 et située au coeur de l’île dans la région de Kandy-Matale, l’association MOPA (Marginalized Organic Producers’ Association) regroupe 1497 petits producteurs qui travaillent selon les principes de l’agriculture biologique et biodynamique. Ils cultivent principalement du thé, des épices, mais aussi des plantes, du riz, des noix de coco et des fruits exotiques.

Oothu

Inde / Tamil Nadu / Singampatti

La plantation d’Oothu couvre les collines de Singampatti dans l’état du Tamil Nadu. Blottis dans la luxuriante et verdoyante forêt vierge tropicale de Kalakkad et entourés par la réserve de tigres de Mundanthurai, ses jardins de thé sont isolés du reste du pays par deux chaînes montagneuses appelées “Ghâts”. Oothu, signifiant “source d’eau”, a été l’un des premiers producteurs de thé dans la péninsule indienne à adopter les principes de l’agriculture biodynamique dans ses jardins et également parmi les premiers dans le pays à obtenir une certification d’agriculture biologique.

Potong

Inde / Bengale occidental / Darjeeling

Les jardins de thé de Potong sont situés sur les contreforts de l’Himalaya dans le Darjeeling et ont été créés il y a plus de 100 ans. En raison de la récession économique, ces jardins ont été abandonnés par leurs 2 premiers propriétaires à la fin des années 1970 puis en 1990, ce qui a engendré de nombreuses diffcultés économiques et sociales pour les 300 employés et leurs familles qui résidaient à proximité. Ce n’est qu’en 2005 qu’une partie de ces jardins ont été rachetés par Tea Promoters of India qui a soutenu la création de la coopérative de Potong. C’est à ce jour la seule coopérative dont 51% des parts sont détenues par les petits producteurs. Aujourd’hui, ce groupement travaille en partenariat avec l’usine de thé de Singell. Depuis 2008, leur production est certifiée pour l’agriculture biologique et pour le commerce équitable depuis 2009. L’une des parcelles porte le nom de “Gaïa Bari” (les jardins de Gaïa), en hommage à l’aide apportée par Les Jardins de Gaïa pour le financement du système d’irrigation.

Putharjhora

Inde / Bengale occidental / Darjeeling

Putharjhora est une plantation de thé du Dooars, région de plaine située entre le Darjeeling et l’Assam. Traduit littéralement, Putharjhora signifie “torrent de pierres” à l’image des petits ruisseaux de montagne qui sillonnent ces contreforts de l’Himalaya et du fleuve Brahmapoutre qui traverse les jardins. Établi depuis 1887, Putharjhora est actuellement l’unique jardin de thé du Dooars à pratiquer l’agriculture biologique depuis 1997 et la biodynamie (certifié Demeter) depuis 2005. Le paysage y est d’une beauté sauvage, marqué par 3 réserves naturelles et une réserve de tigres. Dans ce jardin, on ne compte pas moins de 3 millions de théiers répartis sur les 360 ha du jardin qui en compte au total 540 ! Pour nourrir la terre selon les principes de la biodynamie, près de 150 00 tonnes de compost sont élaborées chaque année par une équipe de vingt personnes affectées à cette seule tâche. C’est dire l’engagement humain qui est au coeur de la démarche ! Peu de gens connaissent les thés du Dooars, ils n’ont pas la même réputation que ceux de l’Assam, pourtant ils en sont très proches, tant au niveau du goût que par leurs qualités.

Sahyadri

Inde / Kerala

Nous collaborons depuis de nombreuses années avec PDS (Peermade Development Society), une ONG fondée en 1980 par une communauté religieuse chrétienne ayant pour objectif de soutenir le développement rural au Kerala dans le sud de l’Inde. L’une des nombreuses missions de cette ONG dynamique a été de faire émerger un groupement de producteurs de thé en agriculture biologique et en commerce équitable, nommé le Consortium Sahyadri. L’ONG et le Consortium de producteurs ont financé une usine indépendante de transformation du thé. Les producteurs bénéficient d’un prix d’achat des feuilles fraîches entre 30 et 70% supérieur au prix du marché. En parallèle l’ONG a également mis en place une section dédiée à la production d’épices, cultivées en agriculture biologique et biodynamique, qui rentrent pour certains dans la composition de nos thés parfumés. Elle a également mis en place un hôpital, une école et l’élaboration de produits ayurvédiques.

Samabeong

Inde / Bengale occidental / Darjeeling

Samabeong, qui signifie “tanière de l’ours noir”, est le jardin de thé le plus élevé du Darjeeling avec lequel nous travaillons (entre 1450 et 2010 m d’altitude). Non loin de là, on trouve le haut lieu spirituel de Lava, village tibétain abritant un monastère réputé pour ses moines qui pratiquent la lévitation... Établi en 1882, le jardin de Samabeong s’étend sur une superficie de 707 ha dont 152 ha de théiers. Ces terrains qui ornent les collines ont été laissés à l’abandon pendant 30 années consécutives. Ce n’est qu’en 1990 que l’exploitation a été reprise par Tea Promoters of India. Aujourd’hui, Madame Bhawana Rai, qui a travaillé plus de 15 ans comme assistante, manage ce jardin. Elle est la 1ère femme en Inde (Darjeeling) à accéder à ces fonctions.

Seeyok

Inde / Bengale occidental / Darjeeling

Seeyok est un jardin de thé à la frontière népalaise. Il est situé en face de la vallée de Rongbong et est abrité par le majestueux Mont Kanchanjangha. Cette plantation de théiers, établie en 1869, s’étend sur une superficie de 406 ha, dont plus du tiers est dédié aux théiers. Les jardins se trouvent sur des pentes abruptes, entre 1100 et 1800 m d’altitude, donnant des thés riches en saveurs. 482 travailleurs vivent de cette production avec toute leur famille, soit plus de 2500 personnes. La fabrique de thé de Seeyok, détruite par de violentes inondations, fut reconstruite en 1980. Le jardin détient également depuis 1994 une certification pour l’agriculture biologique. Par ailleurs, les gestionnaires croient fermement en une approche holistique de l’agriculture et du milieu naturel, comme en témoignent les techniques biodynamiques pratiquées dans les jardins.

Sekem

Egypte

Les menthes présentes dans nombre de nos compositions sont cultivées par les producteurs de Sekem dans le désert égyptien au nord-est du Caire. Créée en 1977 par le Dr. Ibrahim Abouleish, l’organisation pratique la culture biologique et biodynamique et travaille selon les principes du commerce équitable. Un exemple en termes de respect des hommes et de la terre, qui a été reconnu en 2003 lorsque le fondateur s’est vu remettre le prix Nobel alternatif.

Selimbong

Inde / Bengale occidental / Darjeeling

À l’heure actuelle, Selimbong est le seul jardin de thé du Darjeeling avec lequel nous travaillons certifié en agriculture biodynamique (Demeter), et ce depuis 1994. Il est situé à seulement 25 km de Tiger Hill, site touristique renommé où les nombreux amateurs se rassemblent afin d’admirer de merveilleux levers de soleil. À l’arrière-plan se dresse, impassible et majestueux, le mont Everest. Appelé “Silbung” localement, cette plantation existe depuis 1860. Chaque année, d’innombrables connaisseurs dans le monde entier attendent impatiemment ses fameuses récoltes de printemps et ses « muscatel » d’été. Ce jardin a gagné le prestigieux prix “Tea Board of India Award for Quality” pour sa qualité exceptionnelle.

Seogwang

Corée du sud / Jeju-do

Le jardin de thé de Seogwang a été fondé en 1984. Il se situe sur l’île de Jeju, à 90 km au sud de la péninsule sud-coréenne. Le volcan Hallasan surplombe cette île bercée par un climat subtropical aux fortes précipitations et à l’air frais. Les théiers s’y épanouissent ainsi sur 53 ha de terres volcaniques. Certifiée pour sa démarche en management de la qualité et de l’environnement, l’usine de thé conçoit à la manière japonaise des thés biologiques à la saveur végétale prononcée.

Shan

Birmanie

Les thés de Birmanie (Myanmar) sont produits à l’est du pays dans l’État Shan bordé par la Chine, le Laos et la Thaïlande. Le nom de cet état vient du nom de ses habitants, les « Shans », une minorité apparentée aux Dai du Yunnan voisin (Chine) et aux Thaï de l’ancien royaume de Siam (Thaïlande).
Les forêts anciennes de cet état ont été l’un des berceaux des premiers théiers (var. assamica). Et si pour des raisons politiques les thés birmans sont méconnus, le thé fait véritablement partie de la culture birmane où il est l’ingrédient principal du plat national (le Laphet Thoke, sorte de salade de thé fermentée).
Le pays offre un environnement idéal pour la production de thés bio (verts, noirs et sombres), les producteurs locaux utilisant depuis toujours des méthodes naturelles. Les thés birmans peuvent être qualifiés de vrais thés de terroirs dont ils reflètent toutes les richesses.

Répartie sur 12 villages dans le nord de l’État Shan la coopérative de thé avec laquelle nous travaillons regroupe quelques 400 petits producteurs certifiés en agriculture biologique.
Au milieu de paysages de collines et de montagnes, les théiers anciens (var. assamica) poussent aux alentours de 1800 m d’altitude dans un climat propice à la production de thés de qualité.
Certains de ces théiers, traditionnellement reproduits par graines, sont plus que centenaires.
Dans cet environnement préservé et d’une grande biodiversité, les petits producteurs birmans ont des méthodes agro-culturelles qui excluent d’office le recours aux intrants chimiques.
La fabrique, d’une capacité de 5000 tonnes par an, produit du thé vert et du thé noir (CTC et orthodoxe).

Shizuoka

Japon / Shizuoka

Petit jardin de thé bâti en terrasse et géré par la famille Fujiwara depuis plusieurs générations. Constitués majoritairement du cultivar Yabukita, le jardin se dresse à flanc de montagne, à une altitude comprise entre 500 et 800 mètres, et produit des thés riches en goût et umami. L’atelier de transformation se situe au pied du jardin et utilise la puissance hydraulique de la rivière attenante, à l’aide d’une roue à aubes, pour faire fonctionner les outils de transformation. La culture des théiers en terrasse favorise la qualité de la production notamment par la chaleur et les minéraux (quartz) qu’apportent les pierres au sol. Les théiers de ce jardin exceptionnel sont cultivés au plus proche de la nature et des éléments qui la composent. Ils apportent une petite production annuelle de 300 kg.

Singell

Inde / Bengale occidental / Darjeeling

Singell, la plus ancienne plantation de thé du Darjeeling, est implantée en contrebas de la ville pittoresque de Kurseong. Les feuilles des théiers de Singell proviennent d’anciens arbres chinois plantés en 1861. Ce fut, à cette époque, le plus grand jardin du Darjeeling. Sa superficie actuelle est encore de 554 ha. Les 670 travailleurs vivent dans 34 villages dispersés dans la plantation de thé. Cette plantation de théiers fut la première du Darjeeling à obtenir la certification pour l’agriculture biologique en 1990. Quelques années plus tard, en 1994, elle obtint également la certification pour le commerce équitable.

Snowview

Inde / Bengale occidental / Darjeeling

La plantation de théiers de Snowview dans le Darjeeling longe la frontière avec le Dooars, autre région indienne réputée pour ses thés, et le Bhoutan. Les jardins de cette plantation s’étendent sur près de 300 ha, blottis au sein d’importantes réserves forestières où foisonnent une faune et une flore sauvages d’exception. Snowview doit son nom au splendide panorama que l’on a, depuis les jardins de thé, sur les sommets enneigés de la montagne. Depuis 2007, les thés qui y sont produits sont certifiés pour l’agriculture biologique et depuis 2015 en commerce équitable. Les “Griffes de Snowview”, bourgeons tressés à la main, font la fierté des 905 travailleurs permanents de cette plantation.

SOFA

Sri Lanka / Kandy

Small Organic Farmers Association (SOFA) est une coopérative sri-lankaise, située dans les massifs montagneux de la région de Kandy. Les jardins de thé bénéficient d’un climat tropical, tempéré par la fraîcheur de l’altitude. L’alternance d’une saison sèche et d’une saison de mousson crée des conditions idéales pour l’obtention de thés d’une grande finesse. Fondé en 1997, ce groupement dynamique avec lequel nous travaillons depuis ses débuts, rassemble aujourd’hui près de 800 producteurs de thés, mais aussi d’épices et de plantes aromatiques, tous certifiés en agriculture biologique et un nombre croissant en biodynamie. Les thés noirs sont produits dans les Highgrown, tandis que les thés verts et les épices plutôt dans les Middlegrown.

Sorwathe

Rwanda / Rulindo

Après l’indépendance en 1962, un programme humanitaire américain a introduit des théiers dans le “pays des mille collines”. Sensible à la réputation d’excellence qui se répandait aux États-Unis, le gouvernement rwandais encourage cette production et en 1978 l’usine de Sorwathe ouvre ses portes dans la région de Rulindo.
Au fil des années et des innovations permanentes qui caractérisent cette fabrique de thés verts, noirs et blancs, les thés de Sorwathe sont primés de nombreuses fois.
Certifiés commerce équitable depuis 2006, 116 ha de théiers ont été convertis à l’agriculture biologique en janvier 2012, ce qui nous a permis d’entamer une collaboration. Les deux premiers crus de thés noirs sont surprenants et très prometteurs !

Subarna

Inde / Bengale occidental / Darjeeling

Situés entre 1000 et 1400 m d’altitude, les petits jardins de Subarna (< 100 ha), entourés d’une épaisse forêt vierge, sont gérés par une coopérative de presque 100 petits producteurs vivant dans des villages d’altitude assez reculés. La route la plus proche est à 8 km et la première ville, Kalimbong, est à 40 km. Cette coopérative applique les principes d’une agriculture respectueuse de l’environnement et a acquis, en 2008, la certification pour l’agriculture biologique. Elle travaille en partenariat avec l’usine de thé de Samabeong pour la fabrication, les semis et les jeunes théiers.

Teesta

Inde / Bengale occidental / Darjeeling

La coopérative Teesta doit son nom au fleuve Teesta (prononcé “Tista”), qui prend sa source dans l’Himalaya à 5330 m d’altitude et qui a façonné son lit dans une vallée luxuriante. Situés entre 1500 et 1700 m d’altitude, les villages des producteurs surplombent ce splendide fleuve vert émeraude. Les 56 fermiers concernés cultivent des théiers sur moins de 35 ha de terres. Les feuilles récoltées sont ensuite acheminées à la fabrique de Singell, où elles sont transformées.

Tupouor Baon Yin

Burkina Faso / Dano

2015 marque le début de notre collaboration avec le groupement Tupouor Baon Yin composé de 150 femmes, situé dans la région de Dano au Burkina Faso. Le groupement s’est lancé en 2010 dans la culture irriguée de la Moringa Oleifera, que nous commercialisons sous forme d'infusion, « l’arbre du paradis » ou « arbre miracle », comme il est désigné dans presque toutes les langues nationales ou vernaculaires. Connues à l’état sauvage dans la flore locale, les feuilles de cet arbre sont utilisées dans l’alimentation. Dans un pays où la pauvreté touche presque 60 % de la population en milieu rural, le groupement a mis au cœur de sa stratégie le développement économique durable et de qualité, essentiellement axé sur l’agriculture, l’agro-écologie et l’éducation. L'intégralité de la moringa (racine, fleurs, feuilles…) possède une richesse nutritionnelle exceptionnelle, ce qui en fait un aliment très intéressant pour lutter contre la malnutrition et la sous-alimentation.

Van Chan

Vietnam / Yen Bai

La coopérative de Van Chan fondée en 2006 propose des thés vietnamiens issus des villages de Suoi Bu, Ta Nanh et Lien Son, dans la province de Yen Bai dans le nord-ouest du Vietnam. Le climat et le type de sol y sont quasiment les mêmes que dans le Yunnan en Chine. Ce sont les minorités ethniques des H’Mong et des Dao qui récoltent le thé dans la forêt vierge.
Les feuilles récoltées sont directement travaillées à la main au coeur même des villages pour ensuite être transportées dans les usines de fabrication. La production de thé ainsi que celle d’épices (cannelle, gingembre) constitue une alternative intéressante à la culture de l’opium qui y était jusqu’ici très populaire.

Vina Suzuki

Vietnam / Lâm Đồng

Vina Suzuki est située dans la province de Lâm Đông, dans les Montagnes Centrales, dans le Sud du Vietnam. Il s’agit d’une plantation de thés biologiques, tenue par une famille taïwanaise. Celle-ci produit au Vietnam des thés oolong hauts de gamme de type taïwanais (méthode de Formose).

Wupperthal

Afrique du sud / Cap-Occidental

Partenaire historique des Jardins de Gaïa, et coup de coeur d’Arlette Rohmer, Wupperthal est une localité située sur les hauteurs arides du Cederberg dans la province du Cap-Occidental, qui doit son nom à deux missionnaires allemands venus prêcher au début du XXe siècle. Encore aujourd’hui sous contrôle de l’église moravienne, l’utilisation des terres est principalement dédiée à la culture du rooibos. Les 90 membres de la Wupperthal Original Rooibos Cooperative, déterminés et fiers de la qualité de leur terroir, transforment eux-mêmes le rooibos fraîchement coupé en une délicieuse boisson au parfum rond et ensoleillé. Depuis 2015, nous soutenons de près la décision prise par 23 membres de la coopérative d’aller vers une certification en biodynamie. L’aboutissement des efforts entrepris devrait être célébré courant 2017 avec, nous l’espérons, la remise du certificat Demeter.

Wupperthal et Heiveld

Afrique du sud

Partenaire historique des Jardins de Gaïa, et coup de coeur d’Arlette Rohmer, Wupperthal est une localité située sur les hauteurs arides du Cederberg dans la province du Cap-Occidental, qui doit son nom à deux missionnaires allemands venus prêcher au début du XXe siècle. Encore aujourd’hui sous contrôle de l’église moravienne, l’utilisation des terres est principalement dédiée à la culture du rooibos. Les 90 membres de la Wupperthal Original Rooibos Cooperative, déterminés et fiers de la qualité de leur terroir, transforment eux-mêmes le rooibos fraîchement coupé en une délicieuse boisson au parfum rond et ensoleillé. Depuis 2015, nous soutenons de près la décision prise par 23 membres de la coopérative d’aller vers une certification en biodynamie. L’aboutissement des efforts entrepris devrait être célébré courant 2017 avec, nous l’espérons, la remise du certificat Demeter.

Fondée en 2001 par 14 membres, la coopérative Heiveld est située sur le plateau du Suid Bokkeveld, région aride aux sols pauvres, réputée pour ses fleurs sauvages rares. La coopérative dirigée par une équipe de femmes compte aujourd’hui 74 membres et exporte elle-même le rooibos qu’elle produit en agriculture biologique et commerce équitable. Dans ce far west africain, où les infrastructures sont rudimentaires, l’accès à la terre est un véritable enjeu de survie : aussi nous avons soutenu la campagne de financement participatif Three Fountain Trust (http://heiveld3fountains.org/donate) visant à collecter des fonds pour l’acquisition d’une propriété qui permettra de cultiver davantage de rooibos et d’assurer ainsi aux fermiers et à leurs familles des revenus décents et un avenir stable.

Xuan En Yi Sheng / Enshi

Chine / Hubei

La coopérative de thé Xuan En Yi Sheng est située dans la province du Hubei, au coeur de la Chine. C’est une province au climat particulièrement tempérée : la pluie, les nuages qui protègent les feuilles des brûlures du soleil, les températures relativement douces durant la belle saison, contribuent à donner naissance à des thés particulièrement riches en acides aminés et donc en saveurs douces et sucrées. Les variétés de théiers, aux feuilles de petites tailles, cultivés dans cette région montagneuse (600 à 1200 m) sont très réputées et appréciées dans les thés verts et wu long. Les 500 membres de la coopérative, répartis sur 6 villages, cultivent 300 ha de parcelles louées à un prix fixe aux autorités locales, la propriété de la terre relevant en Chine du domaine de l’état.

Zhenghe

Chine / Fujian

La petite ville de Zhenghe doit son nom à un explorateur maritime chinois, Zheng He (1371-1433), qui commanda plusieurs expéditions en Asie du Sud, au Moyen-Orient et en Afrique orientale. Elle se trouve dans le Nord de la province chinoise de Fujian, province côtière célèbre pour ses thés blancs. La coopérative de thé de Zhenghe produit de savoureux et aromatiques thés blancs dont le Bai Mu Dan et le Bai Hao Yin Zhen.