Des Grands Thés bio et éthiques, des voyages et des rencontres…

Arlette Rohmer, fondatrice des Jardins de Gaïa

Pu'er : tradition, saveurs et bienfaits


Thé de traditions séculaires, endémique de Chine et connu par la pharmacopée pour ses nombreux bienfaits, le pu’er est un allié idéal après les fêtes et les quelques excès ! C’est sous le règne des empereurs Mandchous (618-907) que les peuplades nomades du Yunnan produisirent les premiers pu’er. Aujourd’hui, ceux des Jardins de Gaïa sont toujours fabriqués dans cette région de Chine.

carte de Chine-Yunnan
Situation géographique du Yunnan en Chine.

Le pu’er, thé singulier au parfum de sous-bois et de terre humide, au goût légèrement sucré, est prisé des amateurs. Il est le seul thé qui se bonifie avec le temps : les meilleurs crus sont référencés par millésimes, les plus anciens, sujets à des ventes aux enchères.

Aux frontières de la Birmanie, du Laos et du Vietnam, dans région du Yunnan, se situe la ville de Pu’er qui a donné son nom au thé éponyme. Nos pu’er, fidèles à leurs origines, y sont toujours fabriqués. Les feuilles sont cueillies par des minorités ethniques, au cœur de la forêt vierge sur des arbres originels qui ont, pour certains, 1500 ans. Dans ces arbres hauts de 8 m parfois, les petites feuilles regorgent naturellement de saveurs accrues. 

Pour en savoir plus sur les producteurs de Pu’er

Un thé « post-fermenté »

Ce thé « sombre » de Chine subit une « post-fermentation ». A l’origine, tous les pu’er sont à base de thés verts, c’est-à-dire non fermentés. On distingue par la suite deux types de fabrication :

• La fabrication originelle : La cueillette s’opère pendant les mois chauds. Les feuilles fraîches de thés verts sont flétries et séchées au soleil (ce thé vert séché est appelé « sai chin »). Ces feuilles sont ensuite stockées sur des claies, dans des caves, durant la saison humide. Chargées d’humidité, elles vont s’oxyder et fermenter naturellement. Dans des conditions optimales de stockage, cette oxydation perdure et continue dans le temps pour donner des thés toujours meilleurs.

• La fabrication accélérée : identique à celle d’origine, le producteur provoque de plus une post ou double fermentation afin de pouvoir consommer le thé plus rapidement. Les feuilles sont disposées en tas épais entre 4 et 6 mois, à température et degré d’humidité constants. Les feuilles sont ensuite triées suivant leur grade, laissées en vrac ou compressées en forme de nids, de briques, de galettes…

Ces formes compressées traditionnelles, utilisées à l’origine pour pouvoir transporter et conserver le thé, sont encore fabriquées aujourd’hui.

Après la cueillette et le séchage au soleil, le pu'er est façonné sous diverses formes ou laissé en feuilles, puis séché en milieu humide durant plusieurs mois.
Après la cueillette et le séchage au soleil, le pu’er est façonné sous diverses formes ou laissé en feuilles, puis séché en milieu humide durant plusieurs mois.

Le pu’er et la santé

La richesse, la qualité des feuilles récoltées sur les théiers anciens et la fabrication très spécifique donnent au pu’er son goût incomparable et ses vertus.

D’après la médecine chinoise, les bienfaits du pu’er agiraient sur les méridiens du foie et de l’estomac en cas d’excès de consommation de viandes et d’alcool. Le pu’er aurait également une action bénéfique sur les troubles digestifs et faciliterait le transit intestinal. Il contribuerait à réduire les taux de cholestérol et d’acides gras saturés. En cas de cure d’amincissement, le pu’er a la réputation d’être un «mangeur de graisses». Il sera un allié précieux en complément d’un régime alimentaire approprié, c’est pourquoi nous vous le proposons dans notre sélection Détox !

Comment préparer un pu’er ?

La préparation traditionnelle du pu’er se réalise en Gong Fu Cha (un post y sera consacré prochainement). Plusieurs infusions à l’eau bouillante, des feuilles préalablement lavées, sont ainsi possible. Cependant, vous pouvez également le réaliser chez vous, dans une théière classique.

Nouveauté !

pu'er-maiden-avec-matièreNous avons réceptionné il y a quelques jours à peine un nouveau pu’er, baptisé Pu’er Maiden. Les légendes disent que ce grade de thé, très prisé, récolté par de jeunes filles, constituait une partie de leur dot… Une merveilleuse entrée en matière pour allier saveur et santé !

Écrit par Les Jardins de Gaïa

Pionniers sur le marché des thés et tisanes bio et équitables, Les Jardins de Gaïa proposent, depuis 1994, des grands crus nature, des classiques et des créations maison originales. Privilégiant les petits producteurs et les récoltes manuelles, ils ont développé au fil des années une gamme généreuse et variée de thés, rooibos et tisanes aux qualités gustatives reconnues, ainsi qu’une gamme d’épices bio et prémiums proposée sous la marque Terra Madre. Tel un jardin épanoui, la force des Jardins de Gaïa tient dans la diversité des terroirs et l’engagement des hommes qui la travaillent…

La Maison de thé

Découvrir