Des Grands Thés bio et éthiques, des voyages et des rencontres…

Arlette Rohmer, fondatrice des Jardins de Gaïa

MOPA, une coopérative sri-lankaise


MOPA (Marginalised Organic Producers Association) est née en 2009 au Sri Lanka d’un regroupement de fermiers qui n’ont pas pu intégrer la coopérative SOFA, cette dernière ayant atteint ses limites avec plus de 2000 membres.

 

photo d'arlette et de cueilleuses de thé à mopa

Le but de l’association est de sortir de l’isolement les paysans qui sont propriétaires de petites et moyennes surfaces et qui ont bien des difficultés à vendre leurs produits sur les marchés.
Aujourd’hui, MOPA compte près de 800 familles de la région d’UVA qui pratiquent toutes l’agriculture biologique, voire biodynamique et sont toutes certifiées en commerce équitable.

À l’instar des membres de SOFA, ces familles entourées d’une belle biodiversité cultivent non seulement du thé, mais aussi de nombreuses  épices et plantes comme la cannelle, le poivre, la noix de muscade, le clou de girofle, le lemongrass, le café, le cacao, le citron, etc…
75% de la prime du commerce équitable sont utilisés pour financer des projets proposés par les agriculteurs eux-mêmes ; l’objectif étant d’améliorer la productivité, la qualité des produits, les méthodes de production durable, ainsi que les conditions de vie des agriculteurs.

Écrit par Les Jardins de Gaïa

Pionniers sur le marché des thés et tisanes bio et équitables, Les Jardins de Gaïa proposent, depuis 1994, des grands crus nature, des classiques et des créations maison originales. Privilégiant les petits producteurs et les récoltes manuelles, ils ont développé au fil des années une gamme généreuse et variée de thés, rooibos et tisanes aux qualités gustatives reconnues, ainsi qu’une gamme d’épices bio et prémiums proposée sous la marque Terra Madre. Tel un jardin épanoui, la force des Jardins de Gaïa tient dans la diversité des terroirs et l’engagement des hommes qui la travaillent…

La Maison de thé

Découvrir