Des Grands Thés bio et éthiques, des voyages et des rencontres…

Arlette Rohmer, fondatrice des Jardins de Gaïa

Le rooibos, une infusion qui vous veut du bien !


Afin de savoir quelles sont les différences ou similitudes entre les rooibos de culture des deux coopératives Wupperthal et Heiveld et le rooibos sauvage, nous avions missionné le laboratoire Twistaroma sur la question. L’analyse des trois échantillons met en évidence la grande activité antioxydante de la plante sud-africaine et montre des profils aromatiques très distincts.

Antioxydant ? Vous avez dit rooibos ?

Globalement le pouvoir antioxydant des trois infusions est similaire bien que leurs profils chimiques ne soient pas identiques. Parmi les 56 composés phénoliques détectés, 21 sont antioxydants. On note la présence en quantité importante de l’acide férulique qui fait partie des deux principaux antioxydants de ces rooibos. Cet acide organique est reconnu pour ses effets bénéfiques globaux sur la santé et son efficacité pour lutter contre certaines maladies de la sphère digestive en particulier.

L’acide férulique est aussi utilisé comme ingrédient dans les produits de soins pour la peau, en particulier ceux présentés comme des remèdes anti-âge*.

Une tasse suffit…

Pour bénéficier des bienfaits du rooibos, nul besoin d’en boire des litres par jour. Une simple tasse de 150 ml est quasiment aussi antioxydante qu’une portion de 150 g de chou rouge ou de cerises, ce qui fait de cette boisson un véritable concentré de jeunesse à déguster au quotidien !

Tableau-comparatif-activité-antioxydante - rooibos

Trois origines = trois saveurs différentes

Autant l’activité antioxydante du rooibos sauvage, de Wupperthal et de Heiveld est similaire, autant leur profil aromatique les distingue.

L’étude a permis de détecter au total 16 composés volatils, avec des présences différentes pour chaque rooibos.

Le rooibos de Wupperthal se caractérise par la concentration en trans_2_hexenol la plus importante, ce qui lui donne un profil aromatique avec une forte dominante herbacée et fruitée.

Le rooibos d’Heiveld a une riche concentration en géranyl acétone, à l’origine d’arômes perçus de magnolia. C’est un composé relativement rare dans les aliments. On le trouve principalement dans l’huile du fruit de magnolia.

Au niveau aromatique, le rooibos sauvage est certainement celui qui se distingue le plus des trois.

On y détecte deux composés qui lui sont propres : la B-damascènone et l’eugénol.

Le premier est à l’origine des arômes de pomme et de miel dont l’association évoque la compote de pommes. Le deuxième est à l’origine des arômes qui, proches du clou de girofle, donnent à ce rooibos un côté agréablement épicé. Ce profil aromatique est certainement le plus gourmand des trois.

En conclusion, nous pouvons retenir que les bénéfices espérés sur la santé sont sensiblement les mêmes entre les deux rooibos de culture et le rooibos sauvage. Ce sont surtout les arômes perçus et leur appréciation subjective qui distinguent et donnent leur attrait aux trois infusions.

 

* C. Oresajo, T. Stephens, P. D. Hino, R. M. Law, M. Yatskayer, P. Foltis, S. Pillai, and S. R. Pinnell, “Protective effects of a topical antioxidant mixture containing vitamin C, ferulic acid, and phloretin against ultraviolet-induced photodamage in human skin.,” J. Cosmet. Dermatol., vol. 7, no. 4, pp. 290–7, Dec. 2008.

 

Écrit par Les Jardins de Gaïa

Pionniers sur le marché des thés et tisanes bio et équitables, Les Jardins de Gaïa proposent, depuis 1994, des grands crus nature, des classiques et des créations maison originales. Privilégiant les petits producteurs et les récoltes manuelles, ils ont développé au fil des années une gamme généreuse et variée de thés, rooibos et tisanes aux qualités gustatives reconnues, ainsi qu’une gamme d’épices bio et prémiums proposée sous la marque Terra Madre. Tel un jardin épanoui, la force des Jardins de Gaïa tient dans la diversité des terroirs et l’engagement des hommes qui la travaillent…

La Maison de thé

Découvrir